08 décembre 2009

Tobias Hill

Comment imaginer une époque où ellen'avait pas encore été découverte : la lumière quitombeentre les arbres, et les premières feuilles qui tombentd'un seul coup dans le froid du soir,feuilles qui tombent dans la lumière par une infiniegravité ? Près de l'église où enfant, je chantaiset rêvais de devenir scientifique,j'interromps ma promenade, et m'assieds immobile. Quel degré d'immobilité dois-je atteindre pourentendre les morts ?Traversant l'inflexibilité des ifsle vent s'engouffre et s'immobilise et se précipite dans les... [Lire la suite]
Posté par CENACLE DOUAYEUL à 14:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 décembre 2009

Jours d'été

Pour regarder de près ces aurores nouvelles,Mes six ans curieux battaient toutes leurs ailes ;Marchant sur l'alphabet rangé sur mes genoux,La mouche en bourdonnant me disait : "Venez-vous?..."et mon nom qui teintait dans l'air ardent de joie,les pigeons sans liens sous leur robe de soie,Mollement envolés de maison en maison,Dont le fluide essor entraînait ma raison,Les arbres, hors des murs, poussant leurs têtes vertes,jusqu'au fond des jardins les demeures ouvertes,le rire de l'été sonnant de toutes parts,Et le congé, sans... [Lire la suite]
Posté par CENACLE DOUAYEUL à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 décembre 2009

Lycée Rabelais à Douai

Que nos boulets et nos chaînesDeviennent des liensQue l'amour supplante la haineDans le cœur des humainsQue le rang social, la raceLa couleur de peauSoient un laissez-passerEt non un pas vers l'échafaud
Posté par CENACLE DOUAYEUL à 13:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]